Le point commun entre Orelsan, Taylor Swift et… Julien Clerc ? Savoir utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir leur nouvel album, un outil devenu incontournable pour les artistes, confirmés ou non. Nous avons voulu en savoir plus avec Damien Régnier, directeur marketing chez #np, compagnie de management d’artistes fondée en 2016 par Pascal Nègre.

 

Diriez-vous que c’est indispensable, même pour un artiste accompli de promouvoir son album sur les réseaux sociaux ?

Oui je pense qu’aujourd’hui il est très important, voire indispensable, de promouvoir un nouvel album à travers les réseaux sociaux, même pour un artiste accompli. Les réseaux sociaux sont les propres médias de l’artiste, qui peuvent les utiliser pour toucher directement leur public, sans intermédiaire. Chaque réseau social a son langage, chaque artiste a le sien. A eux de bien s’entourer si nécessaire pour communiquer de façon pertinente.

Peut-on mesurer l’impact d’une campagne sur les réseaux sociaux sur les ventes d’un album ?

Difficile d’identifier précisément d’où vient l’acte d’achat ou le flux. Mais on peut étudier l’évolution des ventes ou des streams sur une période où il y a eu achat d’espace. Les campagnes sont un outil parmi d’autres pour créer un environnement qui génère « l’acte d’achat ». Le contenu est plus fort que la campagne à proprement parler. Mieux vaut un contenu innovant ou impactant qu’une campagne publicitaire.

10734260_10153230925652542_6236235755463701913_n

Quel est à votre avis le meilleur réseau social pour faire parler de son album/de soi ? Instagram, Facebook, Twitter ? Faut-il les cumuler ou bien les choisir ? 

Tout dépend de la cible que l’artiste souhaite atteindre. Aujourd’hui Facebook est devenu le site officiel de l’artiste, Twitter son agence de presse, Instagram et Snapchat le lieu d’échange direct. Certains artistes ont besoin d’être entourés pour comprendre les enjeux et utiliser ces différents outils de façon optimale. D’autres le font instinctivement. Krisy, un artiste que nous avons la chance de manager chez #np, maitrise parfaitement ces différents langages.

Que pensez-vous de l’artiste Orelsan qui a annoncé la date de sortie de son album à travers une vidéo qu’il avait auparavant diffusé sur Instagram ?

Je n’en pense que du bien. Il a intégré le fait que la proposition « Orelsan » est unique, qu’il s’agisse d’artistique et de marketing. Aujourd’hui il n’y a plus de frontières, le projet est global.

Et de l’artiste Taylor Swift avec ses micro-vidéos sur Instagram ?

C’est une façon d’entretenir le lien avec son public via des contenus intéressants. Elle a supprimé son historique pour ne consacrer ses prises de parole qu’à son nouvel album. Nous avions fait ça avec Stromae : son compte Instagram n’a été utilisé que pour la promotion d’un de ses clips

Capture d’écran 2017-11-27 à 19.44.59

Avez-vous en tête un exemple d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir un artiste ? Quelles en sont les limites ? 

Cela peut arriver quand le community management est assuré par des personnes qui ne prennent pas suffisamment en compte l’identité d’un artiste, ses territoires de communication, son public. Le danger est d’écorner l’image de l’artiste, et donc quelque part sa valeur. D’où la nécessité de savoir bien s’entourer.

Propos recueillis par Lorena Lévêque 

Pour aller plus loin... 

 L’annonce d’un album :
à chacun son style

                                                               

 

« Ok, j'vais sortir un nouvel album mais, avant, faut qu'on revoie les bases. J'vais faire une vidéo simple où j'vais dire des trucs simples parce que vous êtes trop cons. […] » Voilà comment Orelsan a annoncé la sortie de son nouvel album le 20 octobre dernier, via son compte Instagram. La sortie surprise d’un nouveau disque est devenue une technique très utilisée dans le marketing musical.

 

Annonce en plein concert, à travers une vidéo ou encore grâce aux réseaux sociaux, les techniques divergent mais toutes s’appuient sur une utilisation accrue du numérique Souvenez-vous, nous sommes le 1er décembre 2016, à Paris Bercy, en plein concert de Nekfeu, il est 23h. Soudain, l’artiste fait une annonce : « Vous allez recevoir un sms de ma part, sur celui-ci je vous annonce la sortie dès demain de mon deuxième album solo Cyborg […] ». Une annonce plutôt inattendue puisque l’artiste termine ce même-soir, la tournée officielle de son première album solo « Feu ».

 

Autre artiste, autre tactique. Après plusieurs mois sans nouvelles, le compte Instagram de la chanteuse Taylor Swift se retrouve du jour au lendemain vidé de ses photos. L’action d’un hacker ou tout simplement le choix de l’artiste elle-même ? La réponse ne tarde pas puisque des vidéos sont ensuite postées sur son compte pour annoncer la sortie officielle de son nouvel album Reputation, quelques mois plus tard. Utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir la sortie d’un album apparaît donc comme incontournable.

 

Si ces outils permettent à l’artiste de montre son univers et d’échanger avec ses fans, l’effet de surprise doit être manié avec précaution pour annoncer une nouveauté. L’opération ne peut fonctionner que si le secret a bien été gardé et que l’artiste bénéficie déjà d’une certaine notoriété."

 

A propos de l'auteur :

a écrit 3 articles sur le blog Mediafactory.

Comments

0