Les 4 points qui montrent que Discover facilitera l'entrée en Bourse de Snap

Discover se lance sur le marché français

Depuis le 15 septembre dernier, Snap Inc, dirigée par Evan Spiegel (26 ans) a lancé une version française de Discover, la partie de l’application dans laquelle les médias sont mis en avant et publient des contenus 7/7j. Le pouvoir de Discover : un contenu d'un média consultable tous les jours pendant 24h et des publications qui associent rigueur et créativité. Jean-Guillaume Santi responsable éditorial Snapchat du site du Monde, partage cette vision et approuve cette démarche qui "pousse à travailler avec le visuel en première intention". Discover est donc un nouvel exercice d'écriture et de diffusion d'une information. Cependant pour obtenir le droit de communiquer sur cette plateforme, les annonceurs doivent mettre en place des démarches importantes.

Discover impose de lourdes contraintes aux annonceurs

Discover a sélectionné des médias français comme Le Monde, Paris Match ou encore L’Equipe pour faire partie de son panel d’éditeurs. Ces partenaires français sont soumis à des règles strictes imposées par la société américaine qui sont d’après elle, gage de qualité et d’efficacité publicitaire : 

Ils ont dû constituer une équipe d’environ cinq personnes composée de journalistes  et motion designers pour publier des formats éditoriaux en respectant un certain standard de qualité. Les éditeurs choisis par Snap Inc ont décidé de faire l’effort de mettre en place ce lourd dispositif pour être présent sur la plateforme ce qui prouve le pouvoir de Discover et de son audience. 

Une audience attractive pour les annonceurs.

En France Snapchat possède 8 millions d’utilisateurs quotidiens, 9,6 millions de visiteurs uniques par mois et un taux de couverture de 51,2% sur les 15-34 ans selon Médiamétrie. L'entreprise revendique également une forte fidélisation de son cœur de cible avec une durée d’utilisation quotidienne de 25 à 30 minutes en moyenne. Ce sont des chiffres importants que les grands annonceurs ne peuvent ignorer car ils tentent de fidéliser des consommateurs de plus en plus volatiles. Snap Inc compte se servir de son audience pour attirer de nouveaux annonceurs et  poursuivre ainsi son développement en augmentant ses revenus publicitaires.

Discover accroit les revenus publicitaires de Snap Inc

La vente d’espace publicitaire va augmenter grâce au développement de Discover. En effet, les éditeurs peuvent monétiser leur présence en diffusant des Snap Ads intégrés à leurs contenus. Les revenus publicitaires via Discover pourraient atteindre 357 millions d’euros en 2017 selon le cabinet eMarketer. Pour vendre ses espaces publicitaires en France, Snap Inc s’est installé depuis le 1er octobre dans un bureau à Paris. Le marché publicitaire français est en effet très intéressant pour la société américaine. Selon le magazine Stratégie, les tarifs publicitaires au sein des éditions françaises de Discover s'élèveraient autour de 20 000 euros la journée en moyenne. La société américaine devrait s'appuyer sur le développement de Discover pour favoriser son introduction en bourse.

Snapp Inc va s’introduire en bourse grâce à Discover.

Snapchat compte donc en partie sur Discover pour assurer son entrée en bourse. D’après l’agence Reuters, l’entreprise américaine aurait choisi de s’introduire en bourse en mars 2017, soutenue par les banques Morgan Stanley et Goldman Sachs. Affaire à suivre.

A propos de l'auteur :

a écrit 2 articles sur le blog Mediafactory.

Comments

0