L’avènement d’internet et des réseaux sociaux a bouleversé les pratiques du journalisme traditionnel. Grâce aux systèmes d’abonnements, de partage ou même de followers, certains citoyens, partis de rien, ont pu faire valoir leurs idées jusqu’à devenir de réelles personnalités publiques reconnues au sein du monde médiatique.

Devenir journaliste sans avoir recours aux plus grandes écoles ou à une formation professionnelle ? Cela n’aurait sans doute pas été envisageable il y a quelques années. Cependant l’émergence de nouvelles plateformes telles que Youtube, Twitter ou encore Facebook, a permis une transformation de ces métiers traditionnels en donnant l’opportunité, à chacun, de s’exprimer librement. Aujourd’hui presque tout le monde peu devenir journaliste. Avec un peu d’imagination, du talent et beaucoup de passion, il est finalement possible de créer son propre canal d’information. Ainsi, certains citoyens ont pu connaitre une réelle ascension professionnelle dans le monde journalistique par le simple usage des réseaux sociaux.

Création de Radio Londres, un média participatif

C’est le cas du Youtubeur et journaliste français Hugo Travers. A seulement 21 ans, ce jeune acteur de la sphère médiatique compte près de 236 000 abonnés sur sa chaine Youtube. Tout d’abord méconnu du grand public, Hugo Travers lance son propre média : Radio Londres en 2012. Il s’agit alors d’un média citoyen qui se veut participatif, à l’image du club Médiapart. C’est-à-dire que chaque citoyen est invité à débattre autour des sujets proposés et même à soumettre un ou plusieurs articles à la publication. Il dit à propos de ce média : « J’avais la volonté de m’adresser aux jeunes mais pas forcément de faire de la pédagogie sur la politique ». Malgré une volonté de combattre les idées d’extrême droite, Hugo Décrypte promeut un journalisme neutre afin de ne pas influencer son lectorat.

Une ascension fulgurante grâce à Youtube

Trois ans après, il lance sa propre chaîne Youtube sous le pseudo « Hugodécrypte ». Passionné de médias et de politique, son objectif est simple : décrypter l’actualité afin de la rendre plus accessible et compréhensible aux nouvelles générations.  Au travers de ses vidéos, il fait le point sur les polémiques actuelles en évoquant l’affaire Benalla ou encore la démission de Nicolas Hulot mais il porte aussi son analyse sur des problématiques de société (l’excision, la réinsertion, etc…).Des vidéos au format court donc, qui cumulent parfois plus de 300 000 vues. Grâce à son approche ludique et originale, Hugodécrypte a réussi à créer une véritable communauté autour de son personnage. Sa popularité sur le web lui a notamment permis d’interviewer des candidats aux primaires (Benoit Hamon ou encore Bruno le Maire) et de lui faire gagner davantage de crédibilité aux yeux du monde médiatique.

Chroniqueur pour LCI : un premier pas dans le journalisme

C’est donc sans grande surprise que ce jeune étudiant en Sciences Politiques s’est rapidement fait repérer par les plus grandes chaines de télévision et radio françaises. En 2017, il rejoint notamment l’équipe de la chaîne LCI en tant que chroniqueur. Une belle opportunité professionnelle pour ce Youtubeur mais aussi une occasion pour LCI de mettre en avant une nouvelle forme de journalisme, plus fraîche et décalée.

Les médias traditionnels auraient-ils compris leur intérêt de recruter des personnalités du web ? En misant sur ces nouveaux leaders d’opinion, ces derniers s’assurent d’augmenter leur audience mais surtout de toucher un nouveau public, plus jeune. Selon Hugo : « Un jeune ne regarde pas, ou très peu, le JT de 20H. Il est sur les réseaux sociaux. » Une chose est sûre : Le développement de ces nouveaux moyens de communication n’a pas fini de bouleverser la sphère médiatique.

A propos de l'auteur :

a écrit 2 articles sur le blog Mediafactory.

-->

Comments

0