Des scénarios toujours plus inventifs, des personnages aux histoires palpitantes et des épisodes attendus chaque semaine avec impatience… le succès des séries ne se dément pas. Pour se démarquer, la série américaine The Bold Type (De celles qui osent) mise non seulement sur son scénario efficace mais aussi sur la création d’un média à part entière. On vous explique.

Créée en 2017 par Sarah Watson, The Bold Type s’inspire de la vie de Joanna Coles qui n’est autre que l’ancienne rédactrice en chef du magazine féminin Cosmopolitan. A travers ses deux premières saisons (20 épisodes de 40 minutes), la série nous plonge dans le quotidien de Jane, Kat et Sutton, trois jeunes amies qui travaillent pour le magazine de mode Scarlet sous la direction de Jacqueline Carlyle. L’héroïne principale reste cependant Jane, qui est journaliste.

A chaque épisode, le téléspectateur est plongé dans l’univers de la rédaction d’un magazine de mode ponctué de réunions, shootings et autres mondanités. Il suit également la journaliste Jane dans toutes les phases d’écritures de ses articles : recherches, interviews, écriture, relecture, publication. Elle rédige à chaque nouvel opus un article traitant d’un sujet d’actualité comme le mouvement #MeToo, le droit au port d’armes ou encore le cancer du sein, toujours inspirés du quotidien des trois personnages.

Un média à part entière

La valeur ajoutée de cette série ? Ne pas se contenter d’une succession d’épisodes. La chaîne qui la diffuse (FreeForm) a carrément créé une plateforme sur laquelle il est possible de retrouver les épisodes en replay mais aussi des jeux comme des quizz, des tests ou des sondages. Il est même possible de retrouver et de lire les articles que Jane, le personnage fictif, écrit tout au long des épisodes. Ils sont en réalité rédigés par la sexologue Shannon Boodram . Loin de se contenter de promouvoir la série à travers les réseaux sociaux, ses producteurs ont osé créer un média à part entière.

On pourrait définir cette série en un seul mot : CRÉDIBILITÉ. Parce qu’elle s’inspire de l’histoire d’une ancienne rédactrice en chef. Que les articles sont réellement écrits et publiés. Car les sujets abordés traitent de sujets réels et actuels : harcèlement, quête d’identité, sexualité, immigration, évolution des réseaux sociaux et doutes dans la vie professionnelle ou personnelle, etc. Et surtout parce que les personnages sont d’une rare authenticité dans un milieu qu’on dit volontiers superficiel...

Pour découvrir The Bold Type : début 2019 sur Teva

 

A propos de l'auteur :

a écrit 6 articles sur le blog Mediafactory.

-->

Comments

0