C’est un accueil de caractère qu’Audencia SciencesCom propose à ses étudiants de 2ème année (bac+4). Fidèle à ses principes fondateurs – innovation pédagogique permanente et mise en situation des étudiants –, l’école concocte chaque année un disposPCP-080917-Audencia-Inauguration-Mediacampus-216(2)itif original pour la semaine d’intégration.

En septembre 2017, à l’occasion de sa toute nouvelle installation et de l’inauguration du Mediacampus, l’équipe pédagogique a demandé à plus de 180 étudiants français et internationaux de réaliser de courtes vidéos. Le thème : la communication dans 20 ans, en s’intéressant à trois angles : Technologie, Conversation/Echange et Temps. Nom de code : Mediacampus Projection 2037.

En un temps très court (à peine 5 jours), ces futurs professionnels de la communication ont relevé plusieurs défis. Un défi technique et créatif, tout d’abord, puisque le cahier des charges prévoyait la réalisation d’un « plan séquence » (Un seul plan. Montage interdit) et un tournage exclusif avec smartphone. Un défi d’organisation également, pour permettre à tous de s’impliquer dans le projet. Un défi « culturel » pour travailler entre étudiants issus du monde entier.

PCP-080917-Audencia-Inauguration-Mediacampus-216(2)

Un défi de communication, pour valoriser le résultat du travail devant un jury composé des « habitants » du Mediacampus : Laurence Crespel, Directrice d’Audencia SciencesCom ; Dominique Luneau, Président de Télénantes ; Marion Andro, Directrice associée d’Alphacoms ; Maureen Le Mao, vice-présidente du Club de la Presse Nantes Atlantique, Thierry Saurat, Président de l’Association des Professionnels de la Communication (APCOM). Et enfin, un défi intellectuel, celui de mener une réflexion prospective intéressante en quelques jours et de la traduire de manière synthétique en vidéos de quelques minutes.

Le résultat est saisissant : ces images montrent un futur finalement proche, un prolongement assez réaliste du présent plus qu’une vision de sciences fiction radicale. Un futur où l’homme augmenté de technologies, initialement conquis, semble vite douter face à l’infobésité, face à la tyrannie de l’accélération du temps, face à la double expérience d’une technologie surpuissante et envahissante mais aussi faillible. Face surtout, et c’est là le message explicite, aux risques de déshumanisation. En tant qu’équipe pédagogique, nous ne pouvons que nous réjouir de ce regard critique et de ce souci que la communication soit bien au service de l’humain. En ce sens, la semaine d’intégration 2018 plante bien le décor pour les enseignements à venir : apprendre à « faire » la communication, certes, mais aussi apprendre à adopter une vision distanciée sur la communication et les médias.

A propos de l'auteur :

a écrit 1 articles sur le blog Mediafactory.

-->

Comments

0