L'élection présidentielle constitue toujours une bonne occasion pour les médias d’innover dans leurs processus éditoriaux. A la fois pour aider les lecteurs à voir plus clair dans le débat d'idées mais aussi pour gagner en audience. Décryptage des initiatives les plus marquantes.

On ne les retiendra pas toutes, mais on ne peut contester leur intérêt. Période électorale majeure oblige, les médias ont, cette année 2017, offert leur lot de nouveautés numériques. A l'image de Dédé, le chatbot développé par Le Journal du Dimanche (JDD). Accessible via Facebook, il vous répondait presque instinctivement. Il suffisait de l’ajouter comme contact depuis la page du journal et d’engager la conversation. A la veille de se rendre aux urnes, c’est même lui qui s’assurait que vous étiez parés pour aller voter.

chatbot jdd

Son but ? Répondre à toutes les questions relatives aux programmes des candidats. Education, santé, économie, écologie… Dédé avait presque réponse à tout, et n’hésitait pas à vous demander si vous souhaitiez de plus amples informations sur tel ou tel sujet. De quoi en attirer plus d’un à l’heure du tout numérique. 

Mais le JDD ne s’est pas arrêté là : un baromètre des candidats intitulé « La Press’identielle » a également été lancé. Tous les jours, ce baromètre rendait compte du nombre d’articles de presse, positifs ou négatifs, attribués à chacun des candidats. Un bon moyen de comparer la présence et la réputation des candidats dans les médias au quotidien.

 

Un concours au service de l’innovation

Autre nouveauté, les cartographies interactives. On retiendra particulièrement celle développée par des étudiants en informatique et en design encadrés par le journal Ouest France, grands vainqueurs du concours d’innovation Hyblab spécial présidentielles.

Organisé par le cluster Ouest Médialab en mars 2017, ce concours mettait en compétition 6 médias locaux en partenariat avec des étudiants de l’école de design Nantes-Atlantique et du département informatique de Polytech Nantes. Objectif : informer sur les candidats à la présidentielle d'une autre manière, susceptible d'attirer les jeunes.

Un succès pour l’équipe emmenée par Ouest France, qui a su faire preuve d’une remarquable créativité. Sa plateforme claire et ludique, rappelant les constellations et les planètes, recense l’origine des parrainages de chaque candidat dans toutes les communes de France.

Clique sur l'image ci-dessous pour pouvoir accéder directement au jeu "Tekidéputé".

Capture d’écran 2017-05-22 à 19.18.07 

 

De nouveaux outils pleins de bon sens

Autre initiative notable, le comparateur de candidats élaboré par Le Parisien. Cette plateforme permettait aux lecteurs d’obtenir les détails des programmes de chacun sur plusieurs grands thèmes prédéfinis, et ainsi d’établir des comparaisons significatives entre eux.

Mais ce n’est pas tout. Parrainages, déplacements, agendas, soutiens, présence sur le web et nombreuses autres données alimentaient ce tableau de bord de l’élection présidentielle. Un outil synthétisant de manière intelligente toutes les informations auxquelles un citoyen en âge de voter doit avoir accès, et un parti pris éditorial fort pour le journal qui avait par ailleurs choisi de se détourner de l'utilisation excessive des sondages.

Clique sur l'image ci-dessous pour accéder directement  au comparateur de candidats.

Capture d’écran 2017-05-22 à 19.30.07

 

Un avantage réel pour les lecteurs

Ces innovations éditoriales ont l’avantage de centraliser l’essentiel des propos et des idées de chaque candidat, offrant ainsi aux électeurs une grille de lecture claire et simple des volontés de chacun. L’idée est de rendre l’information intelligible et accessible au plus grand nombre, dans une volonté de transparence des agissements politiques, tant remise en question ces derniers temps. Cela participe également au « rapprochement » des candidats avec leurs électeurs, et agit ainsi en faveur du vote. Enfin, ces nouvelles formes d’accès à l’information s’inscrivent à merveille dans le processus de transition numérique actuel, en participant au développement des médias web et du digital, à l’heure où la presse écrite traditionnelle peine à susciter l’engouement.

 

Et demain ?

Dans un contexte d’innovation permanente, on peut se demander quelles innovations médiatiques jalonneront les futures campagnes présidentielles, et plus généralement quelles seront les nouvelles formes d’accès à l’information. CNN, la célèbre chaîne américaine d’information en continu, a d’ores et déjà pris parti pour la réalité virtuelle. Le groupe a en effet développé une unité dédiée au journalisme immersif. Les spectateurs équipés de casque de réalité virtuelle pourront ainsi vivre pleinement des reportages filmés à 360°, et seront ainsi plongés au cœur de l’actualité.

Le quotidien d’information britannique The Guardian a également tenté l’expérience. Le journal a développé une application de réalité virtuelle permettant de découvrir la vie dans une cellule de prison. Une immersion totale au cœur du milieu carcéral, plutôt difficile à décrire de l’autre côté des barreaux.

De là à imaginer, pour l’élection présidentielle de 2022, des outils de réalité virtuelle permettant de discuter directement avec les hologrammes des candidats, il n’y a qu’un pas.

 

A propos de l'auteur :

a écrit 3 articles sur le blog Mediafactory.

Comments

0